catherine de callatay

Artiste peintre, Catherine de Callataÿ, née à Bruxelles en 1967, voyage à travers le monde et participe à plusieurs ateliers d’artistes de Séoul à São Paulo avant de s’installer à Paris en 2018.

 

Depuis 2020, le papier coréen, Hanji, lui sert de support pour composer des paysages et des formes inspirées par la nature, à l’aide d’encres et d’aquarelles. Sa préférence va toujours vers la simplicité, les lignes épurées. 

 

Elle utilise ce papier de mûrier d’une grande résistance, d’un aspect ouaté pour créer des œuvres qui associent les jeux de transparence et celui des subtiles teintes de l’encre. Elle maroufle parfois ses œuvres selon la technique japonaise ura-uchi.

 

À travers l’usage de papiers fins et délicats, elle souhaite explorer l’infinie beauté du fragile. Elle tient à conserver les bords effilochés de ses supports car l’irrégularité et l’imperfection sont pour elle source de poésie. 

 

La découverte du travail d'artistes tels que Lee Ufan ou l'architecte Tadao Ando qui recherchent le dépouillement et la connexion avec la nature et le cosmos ont été pour elle fondateurs. Il y a une certaine spiritualité dans l'acte de peindre, un lâcher-prise qui permet le geste juste. On recommence inlassablement avant de trouver la bonne harmonie.

OEUVRE DONNÉE
Rythme
95 cm x 40 cm
Encre sur papier de mûrier, hanji, collage marouflage japonais ura-uchi
Valeur 990 euros

SON UNIVERS